loader
Page header

L'activité physique des tout-petits

Durant les 1000 premiers jours de vie, l’apprentissage progressif à la pratique d’une activité physique est important pour garantir une bonne santé future de l’enfant.

Durant les 1000 premiers jours de vie, l’apprentissage progressif à la pratique d’une activité physique est important pour garantir une bonne santé future de l’enfant. En effet, pour assurer son bon développement, l’enfant a besoin de bouger, ramper, grimper, marcher, jouer dehors … C’est une étape primordiale dans son développement.

L’importance d’apprendre à bouger dès tout-petit

L’OMS préconise de jouer davantage (hors jeux sédentaires ou jeux comprenant des écrans) et de ne pas rester trop longtemps assis.  En effet, cela pourrait à l’avenir éviter plus de 5 millions de décès annuels, tous âges confondus.

« Aujourd’hui plus de 23% des adultes et 80% des adolescents ne sont pas assez actifs. Les habitudes favorables à la santé en matière d’activité physique, de sédentarité et de sommeil prises dès le plus jeune âge conditionneront en partie les comportements qui seront adoptés au cours de l’enfance et de l’adolescence et jusqu’à l’âge adulte. » selon l’OMS.

Les habitudes se prennent dès le plus jeune âge, un enfant qui bouge régulièrement et suffisamment deviendra un adulte en meilleure santé.

Comment favoriser l’activité physique des tout-petits ?

Commençons par différencier activité physique, activité sportive et sédentarité. Selon le PNNS sur son site mangerbouger.fr, l’activité physique est définie comme « tout mouvement corporel produit par les muscles squelettiques qui entraîne une dépense énergétique », c’est le fait de « bouger ».

A ne pas confondre avec une activité sportive, un sport ou de l’exercice, qui se définissent par une activité physique plus intense, répétitive, avec un objectif et un cadre définis. En revanche l’inactivité physique et la sédentarité sont des phases d’éveil assis ou allongé, ne comprenant donc pas la phase de sommeil, mais par exemple être assis devant un écran de télévision.

Quelque soit l’âge du bébé, il existe une activité physique adaptée.

Pour un enfant de moins d’un an, cela signifie se retourner, bouger, ramper au sol, explorer un tapis d’éveil, grimper sur un canapé …

Il est recommandé que l’enfant soit physiquement actif plusieurs fois par jour, de différentes façons. En s’adonnant à des jeux interactifs au sol par exemple, à plat sur le ventre s’il ne sait pas encore marcher (n’hésitez pas à lui montrer comment se déplacer en rampant par exemple). Ceci peut durer au moins 30 minutes1, en plusieurs fois dans la journée lorsqu’il est éveillé.

Pendant les phases d’éveil il est déconseillé de garder l’enfant attaché pendant un temps prolongé, sur un transat ou une  une chaise haute. Sous la surveillance d’un adulte il est recommandé en revanche de le laisser bouger en fonction de ses capacités physiques. De même, il est vivement déconseillé de placer l’enfant devant un écran.

Lorsque celui-ci n’est pas physiquement actif, l’adulte peut lui lire une histoire, lui chanter une chanson …

En parallèle des moments « de mouvements » il est important de respecte et préserver les rythmes de sommeil du tout-petit.  Un sommeil de 14 à 17h de bonne qualité les trois premiers mois puis de 12 à 16h entre 4 et 11 mois est fortement recommandé (siestes comprises).

Pour un enfant de 1 à 2 ans, l’activité physique est plus diversifiée. Il est possible de consacrer au moins 2h301 à différents types d’activité physiques d’intensités variables tout au long de la journée, davantage, c’est encore mieux ! Il peut s’agir d’une promenade dans un parc, faire des roulades sur le tapis… Partager l’activité physique avec votre enfant permet de lui montrer le « bon exemple » : bouger pour être en pleine forme !

Il est déconseillé encore une fois de laisser l’enfant attaché plus d’une heure1 ou assis pendant de longues périodes. De même, les écrans sont à éviter (télévision, jeux sur tablette, téléphone, etc). Une heure par jour 1, c’est la durée maximale qu’un enfant de deux ans devrait avoir devant un écran, quel qu’il soit et en étant de préférence accompagné d’un adulte lorsqu’il regarde un film ou joue avec une tablette. L’écran ne doit pas servir de « nounou ».

En revanche vous pouvez profiter des moments de calme pour lui lire un livre ou jouer à des jeux de société.

L’enfant de 1 à 2 ans doit bénéficier d’un sommeil de 11 à 14 heures chaque jour, de bonne qualité (siestes comprises) et à des horaires réguliers (se coucher et se lever chaque jour à la même heure).

Pour en savoir plus sur l’activité physique des tout-petits, rendez-vous sur le site de l’OMS.


Source : 1 Article de l’OMS : « Le message de l’OMS au jeune enfant : pour grandir en bonne santé, ne pas trop rester assis et jouer davantage »