loader
Page header

L’importance de l’allaitement maternel

Le lait maternel est l'aliment idéal pour le nouveau né, reconnu pour ses bienfaits tant nutritionnels (immédiats pour la croissance et à plus long terme pour la santé future), préventifs des maladies de l'enfance, que pratiques (gratuit, toujours à bonne température, hygiénique). Il peut aussi avoir des effets bénéfiques à plus long terme pour la mère et l’enfant.

Le lait maternel est l’aliment idéal pour le nouveau né, reconnu pour ses bienfaits tant nutritionnels (immédiats pour la croissance et à plus long terme pour la santé future), préventifs des maladies de l’enfance, que pratiques (gratuit, toujours à bonne température, hygiénique). Il peut aussi avoir des effets bénéfiques à plus long terme pour la mère et l’enfant. Enfin, l’allaitement maternel favorise un lien d’attachement entre la maman et son bébé.

L’OMS recommande l’allaitement au sein exclusif du nourrisson jusqu’à l’âge de 6 mois et de poursuivre ensuite en l’associant à une alimentation de complément qui convienne.

L’allaitement reste un choix pour lequel toutes les mères doivent être informées et accompagnées. Si une maman ne souhaite pas allaiter, son bébé devra bénéficier d’une préparation pour nourrissons adaptée à ses besoins.

L’UNICEF et l’OMS recommandent alors :

  • de commencer l’allaitement dans la première heure qui suit la naissance;
  • de s’en tenir à l’allaitement exclusif au sein – c’est-à-dire que le nourrisson ne doit absorber que du lait maternel et aucune autre nourriture ou boisson, pas même de l’eau;
  • d’allaiter à la demande – c’est-à-dire aussi souvent que l’enfant le réclame, de jour comme de nuit;
  • d’éviter d’utiliser de biberons, de tétines ou de sucettes.

L’allaitement pour le bon développement du bébé

Le lait maternel couvre de façon idéale tous les besoins nutritionnels du bébé jusqu’à 6 mois et associé à d’autres aliments jusqu’à ses 2 ans. De plus, il renforce les défenses naturelles contre les risques d’infections et d’allergies pour les enfants à risque.

Celui-ci participe également au développement de son cerveau et de ses sens, notamment du goût, le goût du lait maternel variant en fonction de l’alimentation de la maman.

Il a été démontré que le lait maternel a un effet protecteur sur la santé future de l’enfant (obésité, problèmes cardiaques…).

L’allaitement est aussi bon pour la maman …

  • à court terme (moins d’anémie, perte de poids plus rapide, …)
  • à plus long terme (diminution du risque de cancer du sein, des ovaires, …).

Plus généralement, la pratique de l’allaitement maternel renforce le lien d’attachement mère-enfant, les bébés allaités et portés sont généralement plus calmes.

Le rôle du conjoint

Même si seules les femmes peuvent allaiter, le papa a toute sa place dans la décision et son soutien est indispensable à la réussite de l’allaitement: soutenir la maman, la conforter dans leur projet commun, s’asseoir à côté d’elle pour profiter à trois de ce moment, s’occuper des autres enfants, prendre en charge les tâches ménagères,…

Il a également beaucoup d’autres occasions de créer des liens avec le bébé : le bercer, lui donner son bain, le promener, le changer… pendant que la maman se repose !

Allaitement et travail

De nombreuses mamans arrêtent d’allaiter lorsqu’elles reprennent le travail. Or allaiter et travailler, c’est possible, avec un peu d’organisation. Tirer son lait à la maison ou au travail, discuter avec la personne qui garde l’enfant, … autant de pistes pour que la maman ne laisse pas tomber ! Les professionnels de santé et notamment le médecin du travail peuvent également apporter un soutien.